Le train miniature veut siffler une nouvelle fois – Ouest-France – 25 décembre 2020

Par Webmestre

Les membres de la section modélisme de Saint Renan (Finistère) : Michel Boigne, Christian Abarnou, Norbert Remy, André Abarnou et Jean-Pierre Colin, devant la maquette ferroviaire dans le hall de l’Espace culturel. (Absents de la photo Dominique Cocq et Michel Guermont).© OUEST-FRANCE

À l’occasion du marché des producteurs et artisans locaux qui a eu lieu au début du mois, la section modélisme de Loisirs amitié a exposé sa maquette ferroviaire au public.
Le marché des producteurs et artisans locaux du début du mois a été l’occasion pour les membres de Loisirs amitié de montrer au public la maquette du circuit ferroviaire sur laquelle ile travaillent depuis la fin de l’année 2017.
Durant ces quelques jours la maquette a pu être admirée par 1500 visiteurs. Puis la fermeture des lieux culturels a éloigné le train miniature des yeux du public.

Dix trains sur trois niveaux
Avant d’être exposé dans le hall, le circuit de 9,50 m par 2,5 m, a été construit dans le sous-sol de l’Espace culturel.
“Le projet a débuté avec la mise en place d’une structure de 23 m2, qui supporte un réseau ferroviaire miniature au 1/87ème. L’ambition était de faire circuler simultanément sur trois niveaux une dizaine de trains” explique Jean-Pierre Colin, référent de la section de la section au club.
Les membres de la section ont mis en commun d’anciens matériels de modélisme, rails ou maquettes. Il a fallu environ 120 m de rails pour réaliser le circuit. La plus grande partie de la structure a été réalisée avec du matériel de récupération : bois pour les supports, grillage pour poulailler pour les montagnes, bandes de plâtre pour les recouvrir, sable et cailloux récupérés dans la nature pour les ballasts et les décors, etc. “Quelques généreux donateurs ont également contribué en offrant leurs anciens matériaux.”
La crise sanitaire ayant interrompu les activités de la section en mars et en novembre, le défi pour les membres du club a été de préparer la maquette en la scindant en quatre modules pour pouvoir la transporter avec l’aide des services de la maire, du sous-sol dans le hall de l’Espace culturel sans casse.
Une semaine avant le marché des producteurs et artisans, dans le respect des consignes sanitaires, les membres de la section modélisme ont mis les bouchées doubles pour reconnecter les modules, assurer la continuité électrique des circuits et mettre la dernière touche aux décors afin qu’ils soient les plus réalistes possible, pour le présenter au public. Et à la vue des commentaires et aux yeux émerveillés des petits, comme des grands, qui se sont succédés devant la maquette les deux premiers jours, on peut dire que le défit est réussi.
“Il reste encore beaucoup de choses à faire pour l’améliorer et la rendre encore plus réaliste. Et se certains ont du matériel oublié dans un coin de grenier et qui ne sert plus, ils peuvent, s’ils le souhaitent, venir en faire don à la section.”
Aujourd’hui, le train stationne encore à l’Espace culturel dans l’attente de faire repartir le public pour un voyage au pays de l’enchantement.

© Ouest-France

Voir article sur “Ouest-France” (réservé aux abonnés)