L’association a son site internet – Ouest-France – 18 avril 2019

Par Webmestre

 

Jean-Michel Nicolas, au centre, a présenté aux responsables des sections de l’association le tout nouveau site internet qu’il vient de créer. | OUEST-FRANCE

L’association a son site internet !

Créé par un bénévole de l’association, Loisirs Amitié, avec son nouveau site, se dote d’un outil performant de communication et d’informations envers ses adhérents et toute la communauté Internet.

Lundi 15 avril, Bernard Foricher, le président, avait convié les responsables de sections de Loisirs amitié pour une présentation du nouveau site internet de l’association, créé par Jean-Michel Nicolas, administrateur du site, féru d’informatique et membre de l’association.

« Afin de le faire vivre le site, j’ai souhaité réunir les responsables des sections pour définir ensemble les modalités de transmissions des informations, en lien avec l’administrateur, et entendre leurs besoins et leurs avis »,
    
indique Bernard Foricher.

Fiable et pas cher !

Le site a plusieurs objectifs : informer les adhérents des activités à venir et passées, communiquer avec les adhérents, rendre l’association plus visible pour le grand public et donner envie aux personnes de venir dans l’association.

«Pour le construire, nous avons déterminé plusieurs obligations. Il fallait qu’il soit hébergé en France, que l’on puisse y associer un nombre de photos et de fichiers illimités, avoir une bande passante avec un nombre de visites illimitées et que le site soit sécurisé »,
     explique Jean-Michel Nicolas.

Le site a été développé sous WordPress, ce qui permet une extension avec des outils gratuits et la possibilité qu’il y ait plusieurs rédacteurs. «Sans publicité, ni pistage. »

Jean-Michel Nicolas a ensuite présenté le site. Il est séparé en quatre espaces : un bandeau d’identification, un menu avec les douze sections de l’association, le contenu et un pied de page, sur lequel on retrouve des rubrique comme sur tous les autres sites. Il y a également un lien “contact” qui ouvre sur une page permettant de faire une demande de se renseigner auprès de l’association en y tapant ses coordonnées.

En conclusion Bernard Foricher a invité les participants à y apporter tous leurs contribution. «Un site doit être vivant, il faut que ça bouge. »

© Ouest-France

Voir article sur “Ouest-France” (l’article est réservé aux abonnés)